Accueil
logo handimômes

Etablissements de santé

Structures sanitaires (ne nécessitent pas d’orientation par la MDPH):

Centre de rééducation

L’enfant peut être en hospitalisation complète ou partielle, la plupart du temps pour des moyens séjours. En cas d’accident les centres de rééducation interviennent après l’hospitalisation, ils dispensent des Soins de Suite et de Réadaptation. Ces structures s’adressent également aux enfants atteints de pathologies graves nécessitant une prise en charge multidisciplinaire. La rééducation désigne l’ensemble des moyens mis en œuvre afin de rétablir l’usage d’un membre ou d’une fonction.
Sous le contrôle d’un médecin spécialiste en médecine physique et réadaptation l’enfant va y suivre un programme de rééducation et de réadaptation. Au sein d’un centre de rééducation une équipe est composée de kinésithérapeutes, ergothérapeutes, orthophonistes, psychologues, assistants sociales, infirmiers et dans certains cas : orthoprothésistes, neuropsychologues, psychomotriciens. Ces professionnels travaillent en collaboration avec les spécialistes en neurologie, orthopédie, médecine interne etc.

Retour en haut de page

Hospitalisation de jour (HDJ) pédiatrique 

L’enfant reçoit les mêmes soins qu’en hospitalisation complète ou partielle mais en externat. Il vit à son domicile et continue sa scolarité dans son établissement de référence. Une hospitalisation de jour dure moins de 24h : l’entrée et la sortie se font le même jour. Le patient gagne en confort et en temps car cela ne nécessite pas d’hébergement à l’hôpital.

Retour en haut de page

Services de pédiatrie 

Services hospitaliers, l’enfant s’y rend surtout pour des courts séjours en médecine, chirurgie ou obstétrique. Sont considérés comme des enfants tout sujet âgé de 0 à 18 ans. On distingue la néonatologie de la pédiatrie. La néonatalogie concerne les nouveau-nés, c’est la coopération entre le pédiatre et l'obstétricien qui permet de prévenir les malformations fœtales et de traiter des maladies à la naissance.

Retour en haut de page

CAMSP : Centre d’Action Médico-Social Précoce

Les CAMSP accueillent (de jour) les enfants de 0 à 6 ans présentant une difficulté de développement sensoriel, moteur ou psychologique. Ils ont des missions de :

Une de ses missions est de favoriser l'éveil et l'autonomie du tout petit, grâce à un travail d'équipe orienté vers l'accompagnement des familles et un projet éducatif individualisé basé sur les besoins de l'enfant. L'accueil de l'enfant et de sa famille a lieu au CAMSP, les professionnels se déplaçant parfois à domicile, si nécessaire.
Le nombre d’enfants orientés actuellement vers les CAMSP est bien supérieur aux capacités des services, ce qui amène à réorienter certains enfants vers une prise en charge libérale. Les CAMSP et le Réseau de santé Handimômes s’adressent  pour partie à la même population d’enfants 0-6 ans, présentant un handicap moteur avec ou sans troubles associés.
Afin de répondre de la manière la plus adaptée possible aux besoins de ces enfants, certains CAMSP du Var et des Bouches-du-Rhône et le réseau Handimômes ont décidé, dans le cadre de leurs missions, de travailler dans la complémentarité selon les termes de leur convention.

Retour en haut de page

CMP : Centre Médico Psychologique

Les CMP sont des unités d'accueil et de coordination qui organisent des actions de prévention, de diagnostic, de soins ambulatoires et d'interventions à domicile. Ils peuvent intervenir auprès de toute institution ou établissement nécessitant des prestations psychiatriques ou de soutien psychologique. Ils sont également un lieu d'orientation.
Les Centres Médico-Psychologiques sont les premiers interlocuteurs pour la population : premier lieu de référence et d'implantation dans le secteur (arrondissement, ville, village, canton). C'est à partir de ces structures que s'organisent toutes les actions ambulatoires et les projets de prises en charge alternatives pour éviter l'hospitalisation, réduire sa durée et réinsérer le patient.

Retour en haut de page

CMPP : Centres Médico Psycho Pédagogiques


Les CMPP accueillent des enfants et adolescents de 0 à 18 ans. Ils assurent le dépistage des troubles, le soutien éducatif, la rééducation ou la prise en charge thérapeutique du jeune, afin de favoriser sa réadaptation tout en le maintenant dans son milieu habituel. Ils prennent en charge des enfants et des adolescents présentant des difficultés d'adaptation, des troubles psychomoteurs, psychiques ou orthophoniques, des troubles du comportement ou de l’apprentissage, des difficultés neuropsychologiques ou comportementales, ainsi que des troubles du développement.
Les équipes pluridisciplinaires des Centres Médico Psycho Pédagogiques assurent une fonction d'accueil, d'écoute et de soins auprès des enfants et de leur famille, sous forme de consultation ambulatoire.

Retour en haut de page

Structures médico-sociales (relèvent de l’orientation par la MDPH)

EEAP : Établissement pour Enfants et Adolescents Polyhandicapés

Établissement qui accueille des jeunes présentant un handicap grave à expression multiple, associant une déficience motrice et mentale sévère et entraînant une restriction forte de l’autonomie.
Les EEAP proposent une prise en charge globale, développant et exploitant les interactions entre les différents champs: vie quotidienne, communication, éducation, soins médicaux, rééducatifs, psychothérapiques et environnement familial. La transdisciplinarité ainsi proposée facilite la structuration de la personne polyhandicapée non pas en dispersant les interventions mais au contraire en les rassemblant et les articulant autour d'un axe unique : le projet individualisé (pédagogique, éducatif et thérapeutique) élaboré par l'équipe en concertation avec le jeune et sa famille. Les EEAP accueillent des jeunes en internat ou en semi-internat.

Retour en haut de page

IEM: Institut d’Éducation Motrice

Les IEM accueillent les jeunes atteints d’une déficience motrice (dont IMC) plus ou moins lourde. En fonction de son agrément chaque IEM s’adresse à une catégorie d’âge bien définie et comprise entre 18 mois et 25 ans. Ils ont pour mission l’intégrationet l’insertion sociale, culturelle et professionnelle. Ils aident les enfants à acquérir la plus grande autonomie possible par l'intermédiaire d'une éducation sensori-motrice, d'une scolarité adaptée, d'une intégration culturelle et d'une insertion sociale et professionnelle. En association avec le jeune et la famille, l’équipe va élaborer un projet individuel constitué des projets éducatifs, médicaux et paramédicaux, pédagogiques et psycho-sociaux.

Retour en haut de page

IME: Institut Médico Éducatif

Les IME accueillent les enfants et adolescents atteints de déficience intellectuelle ou de déficits moteurs. Ils regroupent les anciens IMP (Institut Médico Pédagogique : pour les enfants de 3 à 14ans) et IMPro (Institut Médico Professionnel : accueillant les enfants de 14 à 18 ans). Leurs équipes sont composées, entre autres, par des éducateurs spécialisés, des enseignants spécialisés, des orthophonistes, des kinésithérapeutes, des ergothérapeutes etc. permettant ainsi une scolarité spécialisée.

Retour en haut de page

SESSAD: Service d’Éducation Spécialisée et de Soins Á Domicile

Les SESSAD accueillent un public âgé entre 0 et 20 ans, qui varie selon l’agrément de chacun. Ils sont constitués d’équipes pluridisciplinaires qui vont se déplacer sur le lieu de vie de l’enfant ou de l’adolescent maintenu dans son milieu de vie (crèche, école, domicile etc.). Les SESSAD travaillent en collaboration avec l’école, auprès d’enfants en intégration scolaire ou pour les maintenir en milieu ordinaire. Ils mettent en relation tous les acteurs qui interviennent autour de l’enfant.
Les SESSAD assurent trois missions principales :

On identifie différents types de SESSAD selon le public auquel ils s’adressent : les SSAD, les SSESD, les SAFEP, les SSEFS et les SAAAS.

Retour en haut de page

SAVS : Service d’Accompagnement à la Vie Sociale

Les services d’accompagnement à la vie sociale ont pour vocation de permettre à des adultes en situation de handicap de vivre en milieu ordinaire. Ces services leur proposent une aide pour les tâches quotidiennes et des activités diverses pour sortir de leur isolement. Le décret du 11 mars 2005 leur donne un cadre législatif, il prévoit qu’un SAVS puisse accompagner une cinquantaine de personnes avec un financement assuré par le conseil général. Les personnes en situation de handicap sont orientées vers le SAVS par le secteur sanitaire : Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH), organismes de logement, Etablissement et Services d’Aide par le Travail (ESAT), associations, famille, amis…
Les SAVS contribuent à la réalisation du projet de vie des personnes en situation de handicap par un accompagnement adapté favorisant le maintien ou la restauration de leurs liens familiaux, sociaux, universitaires ou professionnels et facilitant leur accès à l’ensemble des services offerts par la collectivité.

Retour en haut de page

CFAS: Centre de Formation des Apprentis Spécialisés

Ce sont des centres pourvus d’un équipement et d’un encadrement adaptés pour les jeunes handicapés qui ne peuvent être intégrés dans un CFA. La formule de ces CFAS est variable d’une région à l’autre, mais en règle générale les objectifs sont centrés sur un accompagnement individualisé, sur une mise en lien de l’école à l’entreprise ainsi qu’entre tous les intervenants.
Si ces jeunes ne sont pas inscrits dans un CFA ordinaire, c’est parce qu’ils n’auraient pas été en mesure de suivre le cursus habituel que ces établissements proposent, ceux-ci n’ayant en général pas les moyens et compétences de prendre en compte les conséquences de leurs déficiences ou troubles. Il s’agit donc de jeunes qui ont à la fois les capacités requises pour faire un apprentissage, mais qui ne peuvent pas y accéder dans le milieu ordinaire faute d’une adaptation suffisante de ce dernier.
Dans certaines régions les jeunes sont maintenus dans leur établissement médico-social et le CFAS prend la forme d’un réseau qui leur offre l’opportunité d’accéder à cette formation professionnelle diplômante. Ces jeunes suivent la totalité de leur formation dans leurs établissements d’origine, grâce à leurs encadrements scolaires et techniques, mais ce sont des entreprises ordinaires qui les embauchent, selon le principe de l’alternance.
En fin de formation (le plus souvent au bout de trois ans), ils se présentent aux épreuves du Certificat d’Aptitude Professionnelle ordinaires, en bénéficiant éventuellement des aménagements d’examen prévus par la loi.

Retour en haut de page

CRP : Centre de Rééducation Professionnel

Les Centres de Rééducation Professionnels proposent une palette d’actions, adaptées régionalement, allant de la pré orientation à la qualification. Les Centres de Rééducation ou de Reclassement Professionnel ont pour mission de faciliter l’insertion ou la réinsertion sociale et professionnelle des travailleurs handicapés. Ce sont des structures de formation longue durée (souvent supérieure à un an), spécifiquement dédiées aux personnes en situation de handicap. Ils ont pour vocation d’assurer une formation qualifiante par le biais d’acquisition de nouvelles compétences professionnelles, en alliant un suivi médical, psychologique et social de la personne (présence de médecins et de professionnels de santé). Les formations qui y sont dispensées peuvent être précédées de phases préparatoires ou de remises à niveau et débouchent sur des diplômes homologués par l’État.
Ces formations peuvent être de trois ordres :

Dans le cadre de ses actions le réseau Handimômes peut proposer à la famille l’orientation d’un enfant (âgé d’au moins 16 ans) vers un CRP, nous avons donc voulu formaliser cette coopération par une convention. Cela a favorisé les échanges d’informations et les concertations avec nos partenaires, les enfants et leur famille, dans le respect des droits et obligations de chacun. Notre coopération avec un CRP conventionné a permis de promouvoir une mutualisation des moyens, en particulier dans le domaine de la formation et de l’orientation professionnelle.

Retour en haut de page

SSAD: Service de Soins et d’Aide à Domicile

Les SSAD s’adressent particulièrement aux enfants polyhandicapés de 0 à 20 ans, qui associent une déficience motrice et une déficience mentale sévère ou profonde.

SSESD : Service de Soins et d’Éducation Spéciale à Domicile

Les SSESD accompagnent l’inclusion scolaire et sociale des enfants et des jeunes, de 0 à 20 ans présentant une déficience motrice avec ou sans troubles associés. Ces établissements sont particulièrement orientés vers la scolarisation proche du domicile de l’enfant.

SAFEP: Service d’Accompagnement Familial et d’Éducation Précoce

Les SAFEP s’adressent aux enfants de 0 à 3 ans présentant une déficience auditive ou visuelle grave.

SSEFS : Service de Soutien à l’Education Familiale et à la Scolarisation

Les SSEFS - ancien SSEFIS (Service de Soutien à l’Éducation Familiale et à l’Intégration Scolaire) - s’adressent aux enfants de plus de 3 ans, présentant une déficience auditive grave.

SAAAS: Service d’Aide à l’Acquisition de l’Autonomie et à la Scolarisation

Les SAAAS - ancien SAAAIS (Service d’Aide à l’Acquisition de l’Autonomie et à l’Intégration Scolaire) - s’adressent aux enfants de plus de 3 ans présentant une déficience visuelle grave.

Retour en haut de page